Billetterie
Jordi Savall et Hespèrion XXI
Espace Gartempe
samedi 25 août 2018
< retour

Programme :

FOLIAS

ANTIGUAS & CRIOLLAS

de l’ancien au nouveau monde

 

Folias Antiguas

Diego Ortiz  La Spagna

Anònim (CMP 121)  Folias Antiguas (improvisation)

Anònim  Folia: “Rodrigo Martinez” (improvisation)

 

Francesc Guerau / Santiago de Murcia

Mariona & Cumbées

(Guitare)

 

Diego Ortiz

Recercadas sobre Tenores

Folia IV – Passamezzo moderno III

Ruggiero IX - Romanesca VII - Passamezzo moderno II

 

Santiago de Murcia

Fandango

(Harpe cruzada)

 

Diego Ortiz  Passamezzo antico I

Diego Ortiz  Sarabande V

Anònim (Traditionnel de Tixtla)  Guaracha (improvisation)

 

*   *   *

 

Pedro Guerrero  Morisca

Antonio de Cabezón  Folia: Pavana con su Glosa

Anònim  Còdex Trujillo (Pérou) / Cachua Serranita (improvisation)

 

Joan Cabanilles

Diferencias de Folias

(Clavecin)

 

Marin Marais

Couplets des Folies d'Espagne

 

Francisco Correa de Arauxo  Glosas sobre “Todo el mundo en general”

Anònim  Canarios (improvisation)

Antonio Valente / improvisation  Gallarda – Jarabe Loco (Jarocho)

Hespèrion XXI Ensemble fondé en 1974 à Bâle (Suisse)


La principale valeur de la musique ancienne réside dans sa capacité, en tant que langage artistique universel, à transmettre des sensibilités, des émotions et des idées ancestrales qui arrivent à captiver aujourd’hui, encore le spectateur. Avec un répertoire qui va du Xe au XVIIIe siècle, Hespèrion XXI recherche constamment de nouveaux points de convergence entre l’Orient et l’Occident dans une claire volonté d’intégration et de récupération du patrimoine musical international, tout particulièrement dans le contexte méditerranéen et en connexion avec les musiques du Nouveau Monde américain.


En 1974, à Bâle, Jordi Savall et Montserrat Figueras, accompagnés de Lorenzo Alpert et Hopkinson Smith, ont fondé le groupe Hespèrion XX, un ensemble de musique ancienne ayant pour objet de récupérer et de diffuser le riche et fascinant répertoire musical antérieur au XIXe siècle à partir de nouveaux postulats : des critères historiques et des instruments originaux. Son nom, Hespèrion, signifie « originaire d’Hespèria » qui, en grec ancien, désignait les deux péninsules les plus occidentales d’Europe : l’ibérique et l’italienne. C’était aussi le nom que l’on donnait à la planète Vénus quand elle apparaissait venant d’Occident. Hespèrion XX, à partir de l’an 2000, changea son nom en Hespèrion XXI.


Cet ensemble est aujourd’hui une référence incontournable pour comprendre l’évolution de la musique allant de la période médiévale à l’époque baroque. Sa tâche de récupération d’oeuvres, de partitions, d’instruments et de documents inédits a une valeur multiple et incalculable : d’un côté un travail rigoureux de recherche apportant de nouvelles données et de nouvelles interprétations sur les connaissances historiques de chaque époque et d’un autre côté la possibilité pour le public de profiter naturellement de la délicatesse esthétique et spirituelle propre aux oeuvres de ces époques.


Jordi Savall


Jordi Savall est l’une des personnalités musicales les plus polyvalentes de sa génération. Ses activités comme concertiste, pédagogue, chercheur et créateur de nouveaux projets, tant musicaux que culturels, le situent parmi les principaux protagonistes de l’actuel renouveau de la musique historique. Il est fondateur conjointement avec Montserrat Figueras et directeur des ensembles musicaux Hespèrion XXI (1974), La Capella Reial de Catalunya (1987) et Le Concert des Nations (1989) avec lesquels il explore et crée un univers d’émotions et de beauté et les projettent dans le monde pour des millions d’amateurs de musique, faisant ainsi connaître la viole de gambe et les musiques oubliées d’ici et d’ailleurs, ce qui l’a crédité comme l’un des principaux défenseurs de la musique ancienne.

Avec sa fondamentale participation au film d’Alain Corneau Tous les Matins du Monde (César de la meilleure bande sonore) son intense activité concertiste (140 concerts à l’année), discographique (6 enregistrements par an) et avec la création d’Alia Vox, label fondé par Montserrat Figueras et Jordi Savall en 1998, il démontre que la musique ancienne n’est pas forcément élitiste et qu’elle intéresse un public de tout âge chaque fois plus divers et nombreux. Tout au long de sa carrière, il a enregistré plus de 200 disques qui ont été reconnus et couronnés par de nombreux prix comme les Midem Classical Awards, les Diapasons d’Or, l’International Classical Awards ou le Grammy Award 2011 pour le livre-disque Dynastie Borgia.

Distribution
Xavier Díaz-Latorre VihuelaVihuela théorbe & guitare
Andrew Lawrence-KingHarpe cruzada
Luca GuglielmiOrgue & clavecin
Xavier PuertasViolon
Pedro EstevanPercussions
Jordi SavallViole de gambe soprano & basse & direction