Billetterie
Catherine Trottmann, Bruno Philippe et Karolos Zouganelis
Cour des Dîmes
vendredi 28 août 2020 - 19:00
Vocalises
< retour

La soprano Catherine Trottmann est très tôt remarquée pour la richesse de son timbre et son investissement scénique. Bruno Philippe débute le violoncelle jeune et en 2018, il est nommé "Révélation Instrumentale" aux Victoires de la Musique Classique.

Karolos Zouganelis a été formé au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où il est aujourd’hui professeur. Lauréat de plusieurs concours internationaux, il a déjà donné des récitals en tant que soliste ou en duo avec des chanteurs dans des salles parisiennes et dans toute l’Europe.

Programme :

Les filles de Cadix, Léo Delibes

Suite pour violoncelle seul : Intermezzo et Danse finale, Gaspar Cassadó

Vocalise - Etude en forme de Habanera, Maurice Ravel

Shéhérazade : La flûte enchantée, Maurice Ravel

Après un rêve, Sicilienne, Romance, Gabriel Fauré

Élégie, Jules Massenet

Méditation de Thaïs, Jules Massenet

Mélodies sur des poèmes de Verlaine, Claude Debussy

(Green, Paysages belges : Chevaux de bois, La mer est plus belle, L’échelonnement des haies, Mandoline)

 

Vocalise, Sergueï Rachmaninov

Vocalise, André Prévin

My fair lady : I could have danced all night, Frederik Loewe

West Side Story : I feel pretty, Leonard Bernstein

Peter Pan : Dream with me, Leonard Bernstein

Distribution
Catherine TrottmannSoprano

Nommée dans la catégorie «Révélation artiste lyrique» des Victoires de la Musique 2017 et «Lauréate HSBC 2017 du festival d'Aix », la soprano Catherine Trottmann est très tôt remarquée pour la richesse de son timbre et son investissement scénique. Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en 2014, elle s’est rapidement vue offrir certains des rôles les plus emblématiques du répertoire.

Sa carrière l’a déjà menée à chanter les rôles de Rosina (Il Barbiere di Siviglia) au Théâtre des Champs Elysées et au Festival d'Edimbourg, Cherubino (Le Nozze di Figaro) à l'Opéra national du Rhin, Stéphano (Romeó et Juliette) à l'Opéra de Nice, Siebel (Faust) à l'Opéra de Saint-

Étienne, Zerlina (Don Giovanni) à l'Opéra de Lausanne, Flora (La Traviata) au Wiener Staatsoper et à l’Opéra de Paris, Tisbé (La Cenerentola) au Wiener Staatsoper, Cunégonde (Le Roi Carotte) à l’Opéra de Lyon, le rôle-titre de L’Enfant et les sortileg̀ es à l’Opéra de Limoges, Diane (Iphigeń ie en Tauride) au Théâtre des Champs Élysée, Hänsel (Han̈sel und Gretel) a ̀l’Opéra de Metz, Zaïda (IlTurcoinItalia) a ̀l'Opéra de Dijon,ou encore le rôle-titre de Tistou les Pouces verts de Sauguet à l'Opéra de Rouen.

Elle a par ailleurs créé le personnage de La Rose (Le Petit Prince de Michaël Levinas) à l'Opéra de Lausanne, rôle repris ensuite à l’Opéra de Lille, au Grand Théâtre de Genève et au Théâtre du Châtelet.

En concert, elle chante La Demoiselle Élue de Debussy avec l’Orchestre National d’Île-de-France à la Philharmonie de Paris et L’Enfant et les sortileg̀ es de Ravel à la salle Pleyel, Le Barbier de Séville au Konzerthaus Dortmund et Don Giovanni au Musikfest Bremen, aux côtés du Cercle de l’harmonie, les Nuits d'été de Berlioz avec l'Orchestre Régional de Normandie, le Songe d'une nuit d'et́ é de Mendelssohn avec l'Orchestre national de Lyon et de Lorraine, l'Oratorio de Noel̈ de Saint- Saëns à Moscou avec le Nouvel Orchestre Philharmonique de Russie, Le Roi David d’Honegger à la salle Pleyel et à Notre-Dame de Paris, la Messe en Ut de Beethoven à l’Opéra d’Avignon, ou encore la création française d’Illusions perdues de Leonid Desyatnikov avec le ballet du théâtre Bolchoï au Palais Garnier.

Elle se produit régulièrement en récital, notamment au Festival de Pâques d'Aix-en-Provence, mais aussi à la Philharmonie de Berlin aux côtés du Berliner Symphoniker ou encore au Carnegie Hall de New York.

A noter pour la saison 2020/2021 : Leïla (Les Pêcheurs de Perles) à l’Opéra de Saint-Etienne, Sophie (Werther) à l’Opéra de Nice et à nouveau Flora (La Traviata) à l’Opéra de Paris.

Bruno PhilippeVioloncelle

Bruno Philippe est né en 1993 à Perpignan. Il y débute le violoncelle avec Marie-Madeleine Mille et suit régulièrement les masterclasses d’Yvan Chiffoleau. Il poursuit ensuite ses études au CRR de Paris dans la classe de Raphaël Pidoux. En 2009, il est reçu à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Jérôme Pernoo et intègre la classe de musique de chambre de Claire Désert. Par la suite, il participe aux masterclasses de David Geringas, Steven Isserliss, Gary Hoffman, Pieter Wispelwey et Clemens Hagen au Mozarteum de Salzburg. De 2014 à 2018, il étudie en tant que jeune soliste à la Kronberg Academy avec Frans Helmerson.

En 2018, Bruno est nommé Révélation Instrumentale aux Victoires de la Musique Classique. Auparavant, il avait remporté le Troisième Grand Prix ainsi que le Prix du meilleur récital au Concours international André Navarra en 2011. En 2014, il remporte le prix Nicolas Firmenich au festival de Verbier puis le Troisième prix et le prix du public au prestigieux Concours International de l’ARD de Munich. Il reçoit également un Prix Spécial au Concours international Tchaïkovsky en juin 2015 ainsi qu’un Prix Spécial pour sa performance remarquable au Concours Feuermann à Berlin en novembre 2014. En 2015, Bruno Philippe est nommé Révélation Classique de l’ADAMI et en 2016, il remporte le Prix pour la Musique de la Fondation Safran dédié au violoncelle. En 2017, il est lauréat du concours Reine Elisabeth de Bruxelles.

Bruno Philippe se produit dans de nombreuses salles en France dans le monde : Konzerthaus de Berlin, Alte Oper de Francfort, Teatro Colon à Bogota, Flagey à Bruxelles, Bayericher Runfunk à Munich, Salles Pleyel, Cortot, Gaveau à Paris, Théâtre des Bouffes du Nord, Philharmonie de Paris, Auditorium du Louvre, Grange au Lac à Évian, Auditorium de Bordeaux, MC2 de Grenoble, Théâtre de Cornouaille, Salle Molière à Lyon... Il participe aussi aux festivals de Verbier, Sommets Musicaux de Gstaad, Cello Biennale d’Amsterdam, Festival de Pâques d’Aix-en-Provence, Festival Radio France Montpellier-Occitanie, SWR-Festspiele, Rheingau Musik Festival, Mecklenburg-Vorpommern Festival...

En concerto, Bruno Philippe se produit avec le Radio-Sinfonie-Orchester Frankfurt et l’Orchesterakademy du Schleswig-Holstein Musik Festival sous la direction de Christoph Eschenbach, avec l’Orchestre Dijon-Bourgogne sous la direction de Gabor Takacs-Nagy, avec le Bayerische Rundfunk, le Münchener Kammerorchestrer, l’Orchestre National de Bordeaux, l’Orchestre de Chambre de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l’Orchestre Symphonique de Bretagne, l’Orchestre de la Garde Républicaine, l’Orchestre Symphonique National de Colombie, ou encore le Slovak State Philharmonic. Il a l’occasion de jouer avec des musiciens de renom : Gary Hoffman, Tabea Zimmermann, Gidon Kremer, Christian Tetzlaff, Antje Weithaas, Timothy Ridout, Stephen Waarts, David Kadouch, Alexandra Conunova, Renaud Capuçon, Jérôme Ducros, Tanguy de Williencourt, Antoine Tamestit, Sarah Nemtanu, Lise Berthaud, Christophe Coin, Jérôme Pernoo, Raphaël Pidoux, Emmanuelle Bertrand... En musique baroque, il se produit aux côtés de Jean Rondeau, Thomas Dunford, Lea Desandre et est notamment membre de l’Ensemble Jupiter.

Son premier disque consacré aux Sonates de Brahms, enregistré avec le pianiste Tanguy de Williencourt pour le label Evidence Classic, est sorti en 2015. En 2017, il rejoint le label Harmonia Mundi et sort un album Beethoven-Schubert en sonate avec Tanguy de Williencourt. En 2019, il sort deux albums consacrés à la musique russe : les sonates de Rachmaninov, Prokofiev et Miaskowsky avec les pianistes Jérôme Ducros et Tanguy de Williencourt, et la Symphonie Concertante de Prokofiev avec le Frankfurt Radio Symphony Orchestra dirigé par Christoph Eschenbach.

Karolos ZouganelisPiano

Karolos Zouganelis est à Athènes. Il a été formé au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, auprès de Gérard Frémy, Sylvaine Billier, Anne Grappotte, Jean Koerner et Pierre-Laurent Aimard et obtient les Diplômes de Formation Supérieure en Piano, Accompagnement Vocal, Accompagnement Instrumental et Musique de Chambre. Par ailleurs, il travaille le Lied et la Mélodie avec Ruben Lifschitz et Jeff Cohen et participe a des master-classes avec des maîtres tels que Christian Zacharias , György Sebök, Leon Fleisher, Idil Biret et Dominique Merlet.

Karolos Zouganelis est lauréat de plusieurs concours internationaux en France, en Italie, en Allemagne, au Royaume–Uni et en Grèce. Il est également lauréat du Mécénat Musical Société Générale, de la Fondation A. G. Leventis, de l’Académie Musicale de Villecroze ainsi que de la Fondation Lili et Nadia Boulanger.

Il a déjà donné des récitals en tant que soliste ou en duo avec des chanteurs dans des salles parisiennes telles que la Salle Cortot , la Cité de la Musique, le Théâtre Mogador, le Théâtre de l’Athénée, l’Amphithéâtre de la Bastille, le Théâtre des Bouffes du Nord, le Musée d’Orsay, le Musée Jacquemart–André, et aussi dans de salles européennes telles que le Wigmore Hall de Londres, le Konzerthaus de Vienne, le Victoria Hall de Genève, l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia à Rome, le Konzerthaus de Berlin, le Mégaron d’Athènes, etc. Il a effectué des tournées de concerts aux Etats–Unis et a donné des Master–Classes à des Universités américaines. Il a déjà joué sous la direction de chefs tels que Jeffrey Milarsky , Zsolt Nägy, Janos Fürst , Ivan Fischer, David Robertson et Michael Gielen et a également été pianiste officiel du concours international de chant « Operalia », organisé par Placido Domingo. En 2016 Karolos Zouganelis a été Chef de Chant dans la production « 42nd Street » au Théâtre du Châtelet, et en 2017 il a effectué une série de récitals en Floride aux Etats-Unis. En 2019 il effectuera une tournée de concerts en Chine et donnera des Master-Classes à des Universités Chinoises.

Il a déjà enregistré pour la Radio et la Télévision en France, en Grèce et aux Etats-Unis.

Il est depuis 2004 Professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.