Billetterie
Les Musiciens du Louvre
Espace Gartempe - 21h00
jeudi 24 août 2017
< retour

TUTTO HANDEL

George Frideric HANDEL (1685 -1759)

Concerto Grosso op.6 n°1 en sol majeur HWV 319

Ezio HWV 29 : « La mia costanza »

Messiah HWV 56 : « Comfort ye my people »

Aci, Galatea e Polifemo HWV 72 : « Verso gia l'alma con sangue »

Alcina HWV 34 : « Un momento di contento »

Alcina HWV 34 : « Tornami a vagheggiar »

---------------------------------------------------------

Concerto Grosso op.6 n°2 en fa majeur HWV320

Alcides HWV 45 : “Enjoy the sweet Elysian grove”

Orlando : “Verdi piante”

Alessandro HWV 21 : “Pregi son d’un alma grande”

Serse HWV 40 : “Ombra mai fu”

Il trionfo del tempo e del disinganno HWV 46 : “Tu del ciel ministro eletto”

Acis and Galatea HWV 49 : “Happy We”

 

Mailys de Villoutreys, soprano

Enguerrand de Hys, ténor

10 musiciens

Les Musiciens du Louvre

Violon et direction musicale : Pablo Gutierrez Ruiz

 

Durée : 2 x 40min

 

Inventé en Italie par Stradella et Corelli au XVIIe siècle, le concerto grosso fait dialoguerdes instruments avec l’orchestre. Ce genre est répandu dans toute l’Europe lorsque Handel écrit son opus 6 (en 1739-1740). Le compositeur, qui a beaucoup voyagé, innove en mêlant l’élaboré contrepoint allemand, la solennité de la musique française, le lyrisme du canto italien et la pureté de la musique anglaise.

Handel compose également une quarantaine d’opéras en majorité pour les scènes anglaises. Les plus beaux airs seront interprétés par deux voix de la nouvelle génération française : la soprano Maïlys de Villoutreys et le ténor Enguerrand de Hys. Ils seront dirigés par Pablo Gutiérrez Ruiz.

Biographie :

Les Musiciens du Louvre

Fondés en 1982 par Marc Minkowski, Les Musiciens du Louvre font revivre les répertoires baroque, classique et romantique sur instruments d’époque. De renommée internationale, ils sont invités sur les scènes les plus prestigieuses d’Europe.

En résidence en Isère depuis 1996, ils développent de nombreux projets sur le territoire rhônalpin, en s’appuyant sur l’exigence et l’excellence qui font la renommée de l’Orchestre. Chaque saison, Les Musiciens du Louvre proposent ainsi aux Isérois de nombreux rendez-vous (concerts, rencontres...) pour partager la musique avec tous.

Les Musiciens du Louvre sont subventionnés par le Département de l’Isère, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Rhône-Alpes).

LMDL_Bleu_Noir

Chaîne Youtube

Distribution
Maïlys De VilloutreysSoprano

Après quelques années de violon, Maïlys de Villoutreys intègre à 9 ans la Maîtrise de Bretagne, et découvre ainsi le chant avec Jean-Michel Noël, participant à de nombreux concerts, enregistrements et tournées. Tout en poursuivant des études d'Italien à l'Université, elle est l'élève de Martine Surais au Conservatoire de Rennes, puis se perfectionne avec Isabelle Guillaud et Alain Buet au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, où elle obtient brillamment son Master en 2011.
Maïlys de Villoutreys découvre la scène dès son plus jeune âge en interprétant des rôles d'enfants à l'Opéra de Rennes (Sophie dans Let's make an opera de Britten, Yniold dans Pelléas et Mélisande de Debussy). Plus tard, elle est Miss Ellen dans Lakmé à l'Opéra de Rouen, Aspasia dans La Pietra del Paragone (Rossini) au Teatro Regio de Parma, et incarne plusieurs rôles mozartiens : Barberina, puis Pamina au CNSMDP, la Reine de la Nuit (dir. N. Krüger), et plus récemment Melia dans Apollon et Hyacinthe, à la Cité de la Musique à Paris. A l'Opéra Royal de Versailles, elle chante Amour (Orphée et Eurydice, Gluck) dirigée par G. Grazioli, et Clarine (Platée, Rameau) sous la baguette de J-C Malgoire.
L'année passée, Maïlys était Clarice dans l'opéra baroque/contemporain d'Antoine Dauvergne et Gérard Pesson avec l'ensemble Amarillis : La Double Coquette (Scène Nationale de Besançon, Grand Théâtre d'Angers, Festival Croisements à Pékin, Festival du French May à Hong Kong, Festival de Sablé-sur-Sarthe, Théâtre de la Ville à Paris, L'Arsenal de Metz, Dock Street Charleston USA, Montclair New Jersey USA...). Elle a également participé à la re-création de l'Oristeo de Cavalli, avec le Concerto Soave, dans une mise en scène d'Olivier Lexa. Son goût prononcé pour le répertoire baroque l'amène à se produire avec de nombreux ensembles : on peut ainsi l’entendre régulièrement avec Amarillis (plus spécialement dans la musique de chambre française), avec Pygmalion (R Pichon) dans des Cantates et Passions de Bach, le Ricercar Consort (P Pierlot), les Musiciens du Louvre (M Minkowski), le Concerto Soave (JM Aymes), l’ensemble Desmarest (Ronan Khalil), les Folies Françoises (P Cohen-Akenine), le Banquet Céleste (D Guillon)…
Sa discographie inclut deux récitals : « Chansons de JB de Laborde » avec le Trio Dauphine (Evidence Classics, 2015), et le « Pianto della Madonna » (B Records, 2016) avec l'ensemble Desmarest. L'opéra baroque et contemporain La Double Coquette de Dauvergne et Pesson a été enregistré en 2014 pour NoMadMusic. Maïlys a également enregistré la cantate de Cherubini Clytemnestra, avec Die Kölner Akademie (CPO, 2012), et une Messe du compositeur maltais G Abos, avec le même ensemble (CPO, 2015). L'année prochaine sortira une nouvelle version de L'Enfant et les Sortilèges avec le SWR Stuttgart, dirigé par S Denève, dans lequel elle chante une Pastourelle et la Chouette.
Ses prochains projets en 2017 incluent plusieurs récitals avec l'ensemble Desmarest et l'ensemble Amarillis, un enregistrement et plusieurs concerts avec la flûtiste Juliette Hurel et l'ensemble Les Surprises (Alpha), et la suite de la tournée de La Double Coquette dans les maisons d'opéra de Lille, Nantes et Angers. Elle chantera également Marta, dans l'oratorio de Caldara Maddalena ai piedi di Cristo en ouverture du Festival de La Chaise Dieu et à l'Opéra de Rennes.

Enguerrand de Hysténor

Enguerrand de Hys commence le chant au Conservatoire de Toulouse, puis il intègre en 2009 le Conservatoire National Supérieur de Paris dans la classe de Glenn Chambers. Au cours de ses études il participe à de nombreuses master-classes avec Magreet Honig, Janina Baechle, Andrew Schroeder ou encore avec Ann Murray et Susanna Eken à l’Académie Mozart du Festival d’Aix-en-Provence en 2013.

Très rapidement, il s’intéresse au répertoire exigeant du Lied et de la Mélodie et travaille ce répertoire auprès du baryton Stefan Genz et du pianiste Ruben Lifschitz à Royaumont. Dans ce répertoire, il forme un duo avec le pianiste Paul Beynet avec qui il se produit régulièrement en récital (la Fabrique à Toulouse, la Hugo-Wolf-Akademie de Stuttgart, Château de La Grèze....).

Enguerrand est nommé Révélation Classique Adami 2014.

Il fait ses débuts sur scène en 2007 dans la production des quatre opéras-bouffe de Germaine Tailleferre (mise en scène Mireille Larroche à Toulouse). En 2012, il est le Podestà dans la Finta giardiniera au CNSM, puis Don Ottavio dans Don Giovanni au Théâtre de Bastia (mise en scène Vincent Vittoz, dir. Yann Molénat).

En 2013, il interprète le rôle du Jeune Homme dans l’opéra Reigen de Philippe Boesmans (mise en scène Marguerite Borie, direction Tito Ceccherini).

En 2014, il est Pedrillo dans l’Enlèvement au Sérail avec l’Orchestre d’Avignon, Ferrando dans Cosi fan tutte à Calvi et Basilio et Don Curzio dans Le Nozze di Figaro au Théatre de Bastia. Puis il interprète le rôle titre dans Mitridate Re di Ponto de Mozart sous la direction de David Reiland, Babylas dans Mr Choufleuri d’Offenbach à Charleville-Mézières ainsi que le rôle du Gondolier dans Otello de Rossini au Théâtre des Champs-Elysées et au Festival de Salzbourg avec l’Ensemble Matheus (dir. Jean-Christophe Spinosi, mise-en-scène Moshe Leiser et Patrice Caurier).

En 2014-2015, Ubaldo dans Armida de Haydn avec le Cercle de l’Harmonie, Alessandro dans Il re pastore à Brest avec l’Ensemble Matheus, le Deuxième Prêtre et le Premier homme d’arme dans Die Zauberflöte à l’Opéra de St Etienne, Facio dans Fantasio d'Offenbach, le Baron de Savigny dans la Jacquerie de Lalo au Festival de Radio France, le Chevalier Danois dans Armide de Lully au Innsbruck Festwochen.

La saison dernière: Arturo dans Lucia di Lammermoor à l'Opéra de Limoges et à l'Opéra de Reims, Alfred dans la Chauve-Souris à l' Opéra Grand-Avignon, Pitou dans Geneviève de Brabant d'Offenbach à l'Opéra de Montpellier, Gontrand de Solanges dans Les Mousquetaires au couvent à Marseille, Loti dans l'Ile du rêve de R Hahn à Rochefort, Ké ki ka ko dans Ba-ta-Clan au Festival de Radio France de Montpellier.

Au concert, ténor solo de la Petite messe solennelle de Rossini avec le Choeur Accentus, ténor solo de la passion selon saint Jean avec l'Ensemble Aedes, ténor solo dans le Dixit Dominus de Haendel sous la direction de Marc Minkowski.

Cette saison, Normanno dans Lucia di Lamermoor à l'Opéra de Tours, Artémidore et le Chevalier Danois dans Armide de Gluck sous la direction de Marc Minkowski à l'Opéra de Bordeaux et à la Philarmonie de Paris, Ba-ta-clan ( Ké ki ka ko) avec la compagnie Les Brigands, Loti dans l'Ile du rêve au Théâtre de l'Athénée à Paris, Hippolyte dans Phèdre de Lemoyne (Théâtre de Caen, Théâtre des Bouffes du Nord), la Finta giardiniera sous la direction de Laurence Equilbey (version concert), Facio dans Fantasio à l'Opéra Comique, Lychas dans Alceste de Gluck sous la direction de Christophe Rousset (Festival de Beaune, Opéra de Versailles).

La saison prochaine, Bobinet dans la Vie parisienne à l'Opéra de Bordeaux, Moussy dans Rêve de valse d'O Strauss au Théâtre de l'Odéon à Marseille, le premier Commissaire dans Dialogues des carmélites au Théâtre des Champs Elysées, Tybalt dans Roméo et Juliette à l'Opéra de Nice, Fritz et le Veilleur de nuit dans la Nonne sanglante à l'Opéra Comique, Paris, Normanno dans Lucia di Lamermoor au Théâtre des Champs-Elysées (version concert).

Pablo Gutiérrez RuizViolon 1

Pablo Gutiérrez Ruiz est diplômé du Real Conservatorio Superior Música de Madrid, sa ville natale.

Il s'intéresse très tôt à l'interprétation sur instruments d’époque, et se forme auprès de Hiro Kurosaki, Alessandro Moccia et Enrico Onofri. Il participe à l’Académie Musicale de Saintes dirigée par Philippe Herreweghe lors de laquelle il travaille avec des chefs tels que Sigiswald Kuijken, Robert Levin, Bruno Weil et Marc Minkowski. Ce dernier l’engage aussitôt au sein de son orchestre, Les Musiciens du Louvre.

Il se perfectionne parallèlement auprès du violoniste et chef d’orchestre Gilles Colliard qui l’invite régulièrement à jouer avec l’Orchestre de chambre de Toulouse.

Il est appelé comme violon solo dans plusieurs ensembles français et espagnols: Les Talents Lyriques (Christophe Rousset), Les Musiciens su Louvre (Francesco Corti),

Orquesta Sinfónica Nacional de Colombia, Al Ayre Español et Impetus baroque.

En 2015, il se produit en soliste à l’Auditorium National de Madrid dans un programme Bach/Vivaldi.

Il a également l'opportunité de diriger depuis son violon plusieurs ensembles dont L'orchestre de Chambre de Toulouse.

Chambriste passionné, il est membre fondateur du quatuor Francisco de Goya avec lequel il interprète le répertoire Classique et Romantique sur instruments d'époque.

Il joue des violons gracieusement prêtés par un collectionneur privé.

Jean-Marc Haddadviolon 1
Julia Boyerviolon 1
Paula Waismanviolon 2
Alexandra Delcroix Vulcanviolon 2
Marco Masseraalto
Federico Toffanovioloncelle
Roberto Fernandez de Larrinoacontrebasse
Mathieu Dupouyclavecin
Quito Gatoluth